About Louis I. Kahn

Louis Kahn (1901-1974), architecte amĂ©ricain d’origine estonienne, l’un des principaux maĂźtres du XXe siĂšcle grĂące Ă  la poĂ©sie monumentale qui a dĂ©veloppĂ© dans ses bĂątiments en briques et en bĂ©ton.

Il est nĂ© le 20 FĂ©vrier, 1901 l’üle de Osel, l’Estonie et quatre ans ont Ă©migrĂ© avec sa famille aux États-Unis. En 1924, il a obtenu son diplĂŽme d’architecte de l’UniversitĂ© de Pennsylvanie et a passĂ© vingt ans aprĂšs avoir collaborĂ© avec des collĂšgues dans divers travaux, en particulier le caractĂšre rĂ©sidentiel. Votre Ă©quipe de projet pour la guerre Cour de logement Carver (1942-1943) dans Coatsworth, Pennsylvanie a Ă©tĂ© l’un des premiers Ă  gagner une large reconnaissance.

Dans la galerie d’art de l’UniversitĂ© de Yale (1952-1954), une construction modulaire composĂ©e de volumes prismatiques, d’abord il a utilisĂ© le bĂ©ton treillis de l’espace sur le toit, ce qui expose les appareils d’éclairage et des conduits de climatisation. Les Richards (1958-1961) les laboratoires de l’UniversitĂ© de Pennsylvanie sont articulĂ©s par l’opposition entre les serveurs espaces (noyaux de communication verticale et des systĂšmes de climatisation) et servis espaces (laboratoires et Ă©tudes), dans lequel Kahn a Ă©tĂ© inspirĂ© pour composer un impressionnant bĂątiment oĂč le tours de mur, aspect mĂ©diĂ©val, contrastant avec les surfaces vitrĂ©es de la plus stricte modernitĂ©.

Un autre de ses Ɠuvres les plus importantes sont le Salk Institute Ă  La Jolla, en Californie, (1965), le Kimbell Art Museum de Fort Worth (Texas, 1972) et l’ensemble de l’AssemblĂ©e nationale Ă  Dhaka (1965-1974), la nouvelle capitale du Bangladesh.

Le travail de cet architecte Ă©loignĂ© de la voie fonctionnaliste marquĂ©e par le Bauhaus ou Style International, et est plus liĂ©e Ă  la recherche, initiĂ©e par Le Corbusier, une nouvelle poĂ©tique associĂ©e au mouvement moderne. Ses thĂšmes principaux sont l’espace et la lumiĂšre, et dĂ©fini son travail comme «construction rĂ©flexive des espaces», une maxime qui est Ă©vidente lorsque l’on compare les intĂ©rieurs de leurs bĂątiments avec l’extĂ©rieur, beaucoup moins dramatique. L’un des meilleurs exemples de leur expertise Ă  la lumiĂšre de manipulation est son dernier ouvrage, le Yale Center for British Art (achevĂ© en 1977). Il a enseignĂ© Ă  l’UniversitĂ© de Yale, et son caractĂšre mystique l’a amenĂ© Ă  personnifier les formes et les matĂ©riaux, qui a toujours reconnu l’ñme et de la volontĂ©. Il est mort le 17 Mars 1974 Ă  New York.