Salons de Thé Willow
Promoteur
Catherine Cranston
Année de Construction
1901 – 1903
Emplacement
Glasgow, Écosse
Certaines parties de cet article ont été traduites en utilisant le moteur de traduction de Google. Nous comprenons que la qualité de cette traduction n'est pas excellente et nous travaillons à les remplacer par des traductions humaines de haute qualité.

Introduction

Conçu par l’ architecte Charles Rennie Mackintosh , tearooms Willow a ouvert en Octobre 1903, gagnant rapidement l’approbation du public et de devenir le plus célèbre des nombreux salons de thé ouverts en Glasgow entre la fin du XIXe siècle début du XXe siècle.

Histoire

En 1896, Mackintosh a rencontré une femme d’affaires locale, Mlle Kate Cranston, fille d’un marchand de thé à Glasgow et ardent défenseur de « mouvement de tempérance » mouvement social contre la consommation d’alcool. Ce mouvement a été de plus en plus populaire dans la ville du siècle et Miss Cranston a conçu l’idée d’ouvrir un salon de thé où les gens pourraient se réunir pour discuter et se détendre les boissons consommateurs.
Ainsi commença la longue relation entre l’architecte et l’entrepreneur. Entre 1896 et 1917 Mackintosh a participé d’une manière ou d’une autre dans le développement des quatre tearooms que Cranston Mlle ouvert dans la ville, dans certains cas , en collaboration avec son épouse Margaret MacDonald, un artiste de premier plan dont le travail a contribué à définir la « Glasgow style » au cours des années 1890.

En 1896, l’architecte a été embauché pour réaliser les peintures murales des nouvelles tearooms à Buchanan St conçus et construits par George Washington Browne.
Mackintosh a conçu frises représentant des paires de figures féminines entourées de roses chambres pour les femmes stenciled. Il a aussi décoré la salle à manger et la galerie fumeurs.
Dans l’ordre suivant, 1898, conçu pour les salons et les existetnes à Argyle St meubles et d’intérieurs, apparaissant pour la première fois le fauteuil à haut dossier Mackintosh, comme il est connu dans les années suivantes.

En 1900, Mlle Cranston a commandé la rénovation d’une chambre dans le salon de thé situé dans Ingram Street. Le travail de Mackintosh a abouti à la création de la « White Dining Room ». Les clients qui ont eu accès à la salle de la rue Ingram ont traversé une salle séparée de la pièce principale par un écran en bois avec verre au plomb embarqué qui a permis un aperçu de la pièce principale.

Enfin, en 1903, Mackintosh était responsable de la conception de nouvelles salles de classe dans Sauchiehall Street, tout son aménagement intérieur et traitement architectural extérieur. Le bâtiment résultant est devenu connu comme le Willow Tea Rooms, connu et important travail entre l’architecte et Miss Cranston.

Situation

Tearooms Willow étaient situés dans un site étroit dans le coeur du centre commercial Glasgow , Écosse , dans la zone connue sous le nom « The Style Mile» qui va de la rue Argyle Buchanan St et de là à Sauchiehall St, en particulier dans le Buchanan 119-121 St.

Sauchiehall Street au début du XXe siècle

Sélectionné par Miss Cranston pour les nouveaux tearooms emplacement était un ancien entrepôt de quatre étages dans un lieu étroit du tissu urbain, dans le côté sud de Sauchiehall Street. Le nom « Sauchiehall » dérive de « saugh » le mot écossais pour un arbre de saule, et prairie « Haugh ». Cela a donné le point de départ de MacDonald Mackintosh et des thèmes de conception.

Une importante restauration dans le bâtiment d’origine a forcé le nouveau propriétaire des salons de thé et nom Willow Tea Rooms, Mme Mulhern, pour passer à 119 Sauchiehall St. Malgré le transfert de l’Teahouse, les autorités ont établi que le bâtiment original conçu par Mackintosh en 1903 est officiellement le Willow Tea Rooms et il sera nommé d’après sa réouverture, mais aucune trace de son ancienne utilisation.

Concept

Pour atteindre le but visé par Mlle Cranston fournir un endroit tranquille pour des rassemblements sociaux sans boire les salons de thé a été chambres ou chambres différentes disponibles dans le même bâtiment. Au sein de la structure existante, Mackintosh a conçu une série d’espaces avec des fonctions différentes et de décorations pour le plaisir des clients Glasgow . Le concept a pris en compte pour créer une place pour les filles qui sont avec leurs amis et pour les hommes dans leurs pauses de travail dans le bureau, une oasis dans le centre-ville.

Ayant travaillé avec Charles Rennie Mackintosh sur d’ autres projets Crsnston Mlle Kate confie à l’architecte pour remodeler le bâtiment Sauchiehall St acheté en 1901. Machkintosh a été inspiré par le nom de la rue « Sauchiehall » dans le vieux écossais se traduit comme « Alley saules.  »
Après la mort de son mari en 1919 Cranson Kate quitté les salons de thé et la construction de 217 Sauchiehall Street eu différentes utilisations jusqu’en Décembre 1983 une autre femme, Anne Mulhern, a rouvert le thé Willow Rooms.

Espaces

Willow Tea Rooms

La rénovation de l’ancien bâtiment Sauchiehall Street a duré 2 ans. Mackintosh contrôlé des aspects architecturaux internes et externes à la conception de la coutellerie et la robe de serveurs.

Après les réformes chambres permis occupées dans tout le bâtiment. Au rez-de-chaussée, il y avait deux chambres, un front ouvert et l’autre à l’arrière. Au deuxième étage, et les tons sombres dans la salle de billard et la salle de fumer.

Les différentes chambres ont été décorées dans le code de «clair-femme », « dark-mâle». Le salon de thé pour les dames était blanc, argent et rose, la salle à manger à l’arrière a été revêtue en chêne et tissu gris et probablement était assez sombre, sauf dans le centre où il a reçu la lumière allumée galerie qui était terminée.
Le sous-sol contenait des chambres et des toilettes et des cuisines changer.

Rez-de-chaussée

Le rez-de-chaussée remonte avec une mezzanine qui surplombe le salon à l’étage inférieur et une fenêtre qui permet à la lumière d’entrer dans la rue. Des escaliers mènent au deuxième étage qui est le grenier et se poursuit jusqu’à la troisième et quatrième étage. Au rez-de-chaussée il y avait un salon de thé pour les dames à l’avant et une salle à manger pour tous les groupes d’âge dans le dos, avec une galerie de thé au-dessus décoré avec des nuances de rose, blanc et gris, recréer un jardin de roses.

A cet étage, qui se rétracte à l’entrée, avec une longue fenêtre de petits cristaux sur le côté et les rideaux, exprimant un ensemble d’accueil discret. Ce front était étonnamment nouveau en Glasgow et a contribué à faire de la publicité des salons de thé. Il a également été de nouveau à l’œuvre de Mackintosh , bien que des formes modélisées peuvent devoir quelque chose à la géométrie douce des maisons vernaculaires de Écosse , ce qui Mackintosh avait appris à conduire dans Windyhill et La Casa de la Colina.

First Floor

Au premier étage, et tourné vers l’avant derrière la fenêtre incurvée est la chambre de luxe était à l’origine les toilettes des femmes. Cette chambre a toujours été considéré comme le «joyau de la couronne» et ses dames ne dérange pas de payer quelques centimes de plus pour votre tasse de thé.
Distribution et décoration est le plus connu de ceux par Mackintosh pour tearooms. Ils mettent l’accent sur ses murs blancs, chaises à haut dossier peints en argent, nappes blanches, plats avec des bordures dans les feuilles de saule bleu, tapis gris, recouverts de pourpre, des miroirs, des émaux pastel, tons principalement rose et mauve, et le célèbre porte avec vitrail. Tous ces éléments se combinent pour créer une atmosphère lumineuse et élégante très célébrée par la société à l’époque.

  • Restauration

Le premier étage des salons de thé a été restauré en 1980, en conservant sa galerie de colonnes coniques, sa botte et balustrades toit, tout en bois peint en blanc avec de petites zones mauves. des copies des portes d’origine de la salle, qui avait des plaques d’étain et insère opaque et verre teinté ont été faites à la main.

Les détails de construction

Façade

La façade de l’immeuble de quatre étages est soigneusement couplé, à leur manière, dans leur contexte urbain, en alignant le rebord supérieur des bâtiments latéraux. La partie inférieure, plus ouvert au public, les plantes se distinguent de la plus élevée, plus privé, par un rebord intermédiaire et de grandes fenêtres centrales qui contrastent avec les petites fenêtres des étages supérieurs.

Un détail qui distingue le bâtiment si les voisins Mackintosh est enduit de façade en stuc blanc qui se dresse entre la maçonnerie existante oscura.También comprend de petites fenêtres vitrées, cadres de fer, des accessoires et des fenêtres inserts tuiles décoratives qui donnent au bâtiment un objectif approprié pour l’élégance et la légèreté.

La façade est une composition asymétrique subtilement conçue. Les deux premiers étages disposent de grandes fenêtres centrales, bien que la passerelle est placée sur le côté. Le deuxième étage a un petit vol au premier étage, de sorte que la fenêtre du premier étage et la porte sont légèrement en retrait.
Les deux étages supérieurs ont de grandes fenêtres sur un côté, au-dessus de la porte, ouverte dans un arc de voûte, probablement par l’architecte pour abriter les escaliers intérieurs communication verticale et deux plus petits sur un côté.
La façade a été achevée dans un plâtre blanc ou de couleur claire complètement lisse. Sur les bords du rez de chaussée et le premier étage deux rangées de tuiles carrées dans des tons noir et violet ont été placés. Une autre colonne de grandes mosaïques a marqué le deuxième et troisième étage, comme dans le bas de la corniche dont les mosaïques placé sur le linteau révélé au deuxième étage.

Fenêtres

undefined

Comme dans les étages inférieurs de la reconstruction par les fenêtres Mackintosh deuxième et troisième étage avait cadre métallique avec vitrage en verre avec un petit verre au plomb, bien que la façon dont chaque étage était différent. Les fenêtres du deuxième étage ont été traités en deux sections: la section supérieure avait des reliefs profonds tandis que la chasse d’eau inférieure en forme avec la paroi, avec 2 ou 4 secteurs ouverture formant un arc.
Au troisième étage, chaque fenêtre était une bande d’apparence classique. Le droit presque au ras du mur et à gauche avec un profond soulagement.

Cartes et images

Photos

fichiers photos

les autres photos

Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it
Pin it

L'architecure est mieux expliquée en photos

Rejoignez-nous sur Instagram !