Le Cube Orange
Ingénieur en structure
RFR GO+
Ingénieur acoustique
Avel Acoustique
Ingénieur électricien
Alto Ingénierie
Promoteur
Rhône Saône Développement
Année de Construction
2005 - 2011
Étages
5
Surface Construite
6.300 m2
Facade
Légère
Emplacement
Quai Rambaud, Lyon, France
Certaines parties de cet article ont été traduites en utilisant le moteur de traduction de Google. Nous comprenons que la qualité de cette traduction n'est pas excellente et nous travaillons à les remplacer par des traductions humaines de haute qualité.

Introduction

L’objectif du nouveau projet urbain pour le quartier du vieux port, développé par VNF (Voies Naviguables de France), en collaboration avec les dépôts de SEM Lyon (Caisse des Dépôts et Sem Lyon Confluence) a été réinventer et revitaliser le secteur riverain de la fleuve et de son patrimoine industriel, réunissant un programme architectural, culturel et commercial.

Origine

Ces ressorts initialement utilisés comme entrepôts, la Sucrière, les Douanes, ils Salins, la Capitainerie, ou pour enregistrer des grues ou tout autre élément fonctionnel lié à l’utilisation des rivières, muter et se transformer en un territoire d’expérimentation en vue de créer un paysage articulé le même environnement et les collines environnantes, en préservant son caractère industriel.

Situation

Le Cube Orange a été construite sur les rives de la Saône, près du confluent de ce dernier avec le Rhône à Lyon, Françe. Ce projet phare aideront à conduire l’ancien port fluvial de la ville, une ancienne zone industrielle d’entrepôts et de quais.

Concept

Le projet a été conçu comme un simple «cube orthogonale », dans lequel un trou est creusé géant, répondant aux besoins de la lumière, de l’air et de points de vue. Ce trou crée un vide, un forage horizontal dans le bâtiment qui est né dans le côté faisant face à la rivière et monte à la terrasse.

Espaces

Toutes les plates-formes de bureaux bénéficient de la lumière et de vues au cours des cinq niveaux du bâtiment, avec des balcons accessibles sur chacun d’eux. Chaque étage bénéficie d’un nouveau genre de vie grâce à l’accès aux balcons et ses points de vue, la création d’espaces de rencontre et d’échanges informels.

La recherche de la transparence et de transmission de la lumière optimale sur les plates-formes a contribué aux espaces de travail plus élégant, lumineux et clair.

Le premier étage est à double hauteur et possède une salle d’exposition et de vente alors que le dernier étage dispose d’une grande terrasse au fond à partir de laquelle vous pouvez voir une vue panoramique sur Lyon, Fourvière et Lyon-Confluence.

Structure

Le nouveau bâtiment, à côté d’un existant, Salins, caractérisé par trois arcs de sa structure, met en évidence son autonomie.
Il est conçu sur un cadre normal, 29x33m, avec une structure de poteaux en béton armé à cinq niveaux. Une façade de lumière, avec des ouvertures apparemment aléatoires est complété par un autre façade percée de motifs pixélisés qui accompagnent le mouvement de la rivière.

Trois volumes disposés sur trois niveaux alésage conique dans le bâtiment: l’angle de la façade, le toit et le niveau d’entrée.
La couleur orange fait référence à la peinture au plomb rouge, une couleur industrielle souvent utilisé dans les zones portuaires.

Perturbations

Afin de créer le vide, les architectes ont travaillé avec une série de perturbations volumétriques, liée à l’enlèvement de trois volumes coniques disposés sur trois niveaux: l’angle de la façade, le toit et le niveau d’entrée. Ces perturbations créer des espaces et des relations entre le bâtiment, les utilisateurs, le lieu et la source lumineuse, le tout dans un bureau de programme commun.

  • Premier perturbation

La perturbation premier est basé sur la relation visuelle directe avec la structure voûtée de l’hôtel, sa proximité et de son contrefort forme, vous permettant de relier les deux éléments d’architecture et de créer un nouvel espace protégé double hauteur à l’intérieur du bâtiment.

  • Deuxième perturbation

Une seconde perturbation régularité elliptique rompt les pôles des poutres de structure à quatre niveaux dans la région du coin de la façade sur le fleuve. Cette perforation, résulte de la rencontre de deux courbes, établit une relation diagonale vers l’angle et génère un grand atrium dans la partie profonde du volume entouré par une série de couloirs reliés aux plates-formes de bureau.

Ainsi le plan de la façade est déplacé vers l’intérieur, créant une nouvelle relation de la lumière et de vues, à la fois de l’intérieur et de l’extérieur. Cette situation crée une relation très dynamique entre le bâtiment et le spectateur, comme elle change de géométrie en fonction de la position de visualisation.

Matériaux

Le projet s’inscrit dans le cadre de la proposition de développement durable dans le respect des principes suivants:

  • Façade

Optimisation de la conception façade permettant de concilier performance thermique et le confort visuel avec Ubat <0,7 W / m2 K et un facteur de lumière du jour à partir de 2% dans presque tous les bureaux.

La peau extérieure est constituée d’un treillis d’aluminium cube avec des trous de tailles différentes dans un motif simulant le mouvement de l’écoulement de l’eau et de fermer, il a été conçu comme un écran capable de réfléchir les sons évolution de la surface de la rivière. Ces perforations sont répétées dans certaines zones à l’intérieur faciliter la connexion visuelle entre les secteurs dans le bâtiment.

La structure est en béton armé et en fer.

  • Température

Une production de chaleur de réfrigération par pompes à chaleur sur le niveau de l’eau et de la substitution de la reprise d’hygiène de l’air nouveau de calories haute efficacité de l’air extrait.

Le bâtiment est conçu pour le raccordement aux futures terrasses flottantes établies sur les rives de la rivière ou les ressorts.

Plans

Photos Roland Halbe et Nicolas Borel

L'architecure est mieux expliquée en photos

Rejoignez-nous sur Instagram !