Architecte
Conçu en
1907
Année de Construction
1908
Surface Construite
27,72 m2
Coût
Vienne, Autriche
Emplacement
48.20721724104604, 16.37131497264818
Certaines parties de cet article ont été traduites en utilisant le moteur de traduction de Google. Nous comprenons que la qualité de cette traduction n'est pas excellente et nous travaillons à les remplacer par des traductions humaines de haute qualité.

Introduction

Ce petit bar dans le centre de Vienne, avec une mise en scène étonnante, exquise, tandis que l’échantillon publics et intime, la combinaison Loos rend formes simples sans fioritures avec l’utilisation de matériaux riches et des détails simples donnent une impression de devenir riche et moderne.

Miroirs couvrant toute la largeur du mur au-dessus de la barre et le mur opposé de la mesure multipliée salon apparemment faible alors qu’ils donnent l’impression d’être entouré par un certain nombre de colonnes indépendantes. La géométrie simple des colonnes et des poutres indépendantes, bien agencé, crée une sensation visuelle semblable à celui créé dans le Bâtiment à Michaelerplatz, pendant la même période

Situation

Le bar Kärntner est situé dans le centre de Vienne, dans un passage latéral Kärtner Strasse, au sud de Stephansplatz, Vienne, Autriche.

Concept

Après un long moment de sa construction est toujours important de l’ambiance incomparable de l’endroit, confortable et peu éclairée, avec une utilisation de matériaux qui semblent prédisposer un particulier « masculin » pour un bar. Cela montre que Loos, dans le sens d ‘«architecture parlante», en essayant de créer des effets dans l’espace avec un distinctement culturel et social.

L ‘«architecture parlante» désigne les bâtiments eux-mêmes ou d’expliquer leur rôle et leur identité Adolf Loos rend la barre Kärntner avec combinaison de marbre, onyx, murs en acajou, laiton, verre et miroirs appliques de soie qui recréent l’atmosphère de ces messieurs temps identifiés avec un « réservé aux hommes ».

Ce travail révèle et confirme la grande sensibilité de l’architecte dans la manipulation de l’espace par l’utilisation expressive des matériaux naturels. Adolf Loos manipule habilement des matériaux classiques fabriquant une composition minutieuse des motifs visuels.

Description et matériaux

Parmi l’extérieur et l’intérieur de la porte d’entrée, surmontée par de petits carrés d’onyx jaune translucide crée un avantage minuscule espace de rangement.

Extérieur

La façade comporte une partie avant en forme de prisme en verre situé sur les trois portes vitrées et la même taille de l’entrée. Ces portes sont finis en cuivre recouvert séparées par quatre colonnes de marbre rouge de Skyros et à l’origine servait seulement de l’entrée centrale.

Le prisme de verre se compose de deux parties, la partie inférieure vers le visiteur, est composée de cristaux qui composent le drapeau américain et les paroles composées par des mosaïques en verre teinté avec le nom de la barre. Le sommet du prisme est plat. Ce prisme est surmonté d’un signe appuyée contre le mur de la façade Earl lit « American Bar », notant que l’admiration de l’architecte acquis par culture anglo-américaine, tout en introduisant la première barre où l’on pouvait prendre qu’un boire un verre, très différent de son précédent Museum Café si typiquement viennoise (1899), rappelle aussi d’un pub anglais.

Salle

Ce petit bar, 27,72 mètres carrés et se compose d’une seule pièce de 4,5 m de large et 6,16 fond de sa surface, le bar occupe un tiers. Les sièges sont situés dans deux petites sections autour de trois tables avec rétro-éclairage blanc qui fait se démarquer dans l’atmosphère bar sombre et jaunâtre.

Loos utilise une illusion d’optique à l’intérieur, à travers les miroirs disposés parallèlement et verticalement au-dessus de l’oeil, multipliant ainsi la composition du plafond à caissons avec des morceaux marbre jaune et brun.

Décoration

La déco du bar, nous avons utilisé une grande variété de matériaux: marbre, l’onyx, l’acajou, laiton, verre miroirs et lampes murales en soie.

Le bas de la barre est bordée de boiseries en acajou et miroirs entrecoupées d’une seule pièce, étage allie marbre noir et blanc comme un échiquier, le bar est en acajou, couvert par une accoudoirs en bois massif et les pinces bronze. Au départ, les sièges ont été recouverts avec un chiffon fleuri anglais et toutes les lampes étaient couvertes de soies pour atténuer l’effet de la lumière.

Les trois seules tables dans le bar, sont de forme octogonale, avec un plateau en verre pied et opaque est éclairé par le dessous

Structure

Les pilastres de marbre, parallèles à la rue, s’étendant vers le plafond avec poutres et leurs diviser l’espace en trois parties. Cette division en trois sections longitudinales, il devient trois faisceaux baies articulés et colonnes de granit. C’est la structure qui encadre les champs de matériaux opulents.

Plans

Photos

L'architecure est mieux expliquée en photos

Rejoignez-nous sur Instagram !