Architecte
Année de Construction
1981-1987
Surface Construite
16.912 m2
Emplacement
Paris, France
>
Certaines parties de cet article ont été traduites en utilisant le moteur de traduction de Google. Nous comprenons que la qualité de cette traduction n'est pas excellente et nous travaillons à les remplacer par des traductions humaines de haute qualité.

Introduction

L’IMA est venu à l’idée d’un groupe de pays arabes dans lesquels ils voulaient créer un centre civique où diffuser la culture arabe et d’établir une relation avec le français parce que dans ce pays il ya beaucoup de population arabe.

Ainsi, en 1981, un concours a été organisé pour sélectionner le meilleur projet qui répondent à ses demandes. Enfin, l’architecte français Jean Nouvel (né en 1945) avec Gilbert Lezenes & Pierre Soria et Architecture Studio a remporté le concours, en commençant la construction du bâtiment en 1984 et a été inauguré en 1987.

Il fait partie d’un plan de développement urbain générale entreprise par le Président Mitterrand de la France pendant les années 1980, y compris les œuvres d’autres caractéristiques semblables à cela.

Situation

L’Institut du Monde Arabe (IMA) est à la confluence de la boulevard Saint-Germain à la Seine, près du pont menant à l’île de San Luis et une jetée.

Concept

Comme une vitrine pour le monde de la culture arabe à Paris, l’architecture de l’institut devrait tenir compte de nombreux rapports dialectiques: ceux inhérents à leur emplacement, frontière entre le tissu urbain traditionnel parisien du faubourg Saint-Germain et le tissu non tressé contemporaine Université de Jussieu, et en reliant les différentes cultures arabes et occidentaux, ceux qui sont liés aux notions de modernité et d’histoire et des relations spécifiques liées aux idées de l’intériorité et de l’ouverture.

La question urbaine a été résolu avec un bâtiment qui est en courbe d’alignement de la rue, sur les rives de la Seine, et respecte hauteurs et dimensions traditionnelles.
[[Image:Inst Mundo Arabe di Capua 6.jpg|thumb|right|250px|Façade]]
Le corps central du bâtiment, mais il est revenu à l’université du voisin se distancie de lui par une vaste place pavée, une fissure profonde entre les deux corps, pratiqués dans un prétendu axe orienté Notre-Dame, donne accès aux expositions temporaires et conduit la cour carrée, la plus occidentale de l’édifice laisse le volume transparente tour blanche cylindrique de livres de la bibliothèque.

Le bâtiment accentue éléments archétypaux de l’architecture arabe traditionnelle: l’intérieur, le traitement de la lumière à travers les racks et les filtres, et les cadres qui se chevauchent. La façade sud est le meilleur exemple de cette double loyauté, comme réinterprète un certain nombre de figures géométriques fréquemment utilisés dans la culture arabe, ce qui donne la forme contemporaine de diaphragmes mobiles, très semblable à une caméra. Le jeu de l’espace lié à l’expansion et à la contraction, la salle hypostyle qui évoque les grandes mosquées, et un sens profond de l’utilisation des réflexions, des réfractions et des effets de rétro-éclairage, à condition certaine magie à cet endroit.

Description

[[Image:Instituto del Mundo Arabe3.jpg|thumb|right|250px|Axonométrie]]
L’IMA a un total de onze usine située au-dessus du rez-de-chaussée et trois. Le nord a un total de neuf. Ils sont généralement de faible hauteur à l’exception des doubles. Dans certaines chambres il ya des doubles hauteurs d’étages, des pièces de haute et moyenne dotées de balcons et mezzanines, tels que la bibliothèque et le quatrième étage du nord, où un petit surplomb et terrasse. Le hall d’entrée de l’immeuble se trouve dans le centre de la chaussée du sud, délimitée par quatre piliers en béton armé. Dans ce sont six ascenseurs et les escaliers, qui forment un creux transparent qui monte tous les étages.

Au musée, au nord, il ya des endroits où le plafond assez bas. Sa fonction est de rassembler les pièces du musée. Du quatrième étage, les deux côtés du bâtiment sont reliés par une bande sur le côté est, en plus des deux petits ponts situés à des hauteurs différentes. C’est sur ce sol où, à l’est, le fossé qui sépare les deux côtés est fermé formant une cour carrée où il ya des plantes en pot. Chez les plantes il ya un grand auditorium souterrain et salles d’expositions temporaires. Ces unités se prolongent sous le sud carré de la partie surélevée de l’IMA.

Façade

Le plus intéressant de l’IMA sont ceux fenêtres de la façade sud. La taille et la forme des cristaux est exactement comme le côté nord seulement, dans ce cas, chaque carré de verre a un certain nombre de cellules photo-électriques similaires à la membrane d’une caméra qui débouchent à l’extérieur de la lumière reçue moins et vice-versa . Chaque fenêtre est une grande cellule photoélectrique centrale que les autres, plus petits, de deux tailles différentes, disposées géométriquement dans le verre. L’ouverture et la fermeture de ces éléments donnent lieu à des figures géométriques très similaires à ceux trouvés dans la décoration des bâtiments Arabes, comparaison très bien accueillie par les propriétaires arabes de l’institut.

Il ya des parties de la façade où les dessins ne hexagonales et orthogonaux comme les cellules, qui se déplacent à l’énergie éolienne. Ainsi, le bâtiment régule automatiquement sa propre lumière et crée un jeu de lumière et les reflets à l’intérieur.

Vidéo

Plans

Fotos

Fotos WikiArquitectura (Marzo 2014)

Otras fotos