Immeuble au Boulevard Barbès
Architecte
Année de Construction
1995
Emplacement
Paris, France
Certaines parties de cet article ont été traduites en utilisant le moteur de traduction de Google. Nous comprenons que la qualité de cette traduction n'est pas excellente et nous travaillons à les remplacer par des traductions humaines de haute qualité.

Introduction

L’architecte et ingénieur Marc Mimram construit en 1995, cet immeuble à Paris.

Situation

Situé dans le quartier de Montmartre à Paris, sur le boulevard Barbès, dans la continuité de la ligne construite en face de la rue.

Les bâtiments de la rue, sont très hétérogènes, mais tous avec la même largeur avant. Dans des parcelles voisines sont des bâtiments tels que des blocs Haussmann, un échange de faible hauteur, et quelques bâtiments plus contemporains qui dépassent la hauteur autorisée dans la législation actuelle.

Le site occupé par l’immeuble est très profonde, avec un côté non orthogonale. La face avant est de 17 mètres tandis que la partie inférieure est de 12 mètres. Il est orienté est-ouest, avec peu de soleil.

Concept

L’immeuble est situé sur le front constitué par le boulevard. Ce qui frappe dans le travail est la composition de la façade, conçue comme un schéma de configuration des ouvertures flexibles, en constante évolution.

Espaces

Le bâtiment de 8 étages avec deux appartements chacun, l’accès rez de chaussée et le commerce, et les garages souterrains. La disposition des départements est transversal, avec les chambres situées à l’arrière et les pièces communes de la façade sur la rue.

À l’arrière du lot est un second bloc sur le rez de chaussée avec une mezzanine. Ses espaces sont éclairés par Zigzag couvercle vitré.

Façade

Le mur rideau de la façade se compose d’éléments modulaires préfabriqués, notamment longrine, le fascia et vertical, en particulier en béton de fibres. Le dispositif comprend des bandes de panneaux minces en pierre de marbre, d’un film de fibres de verre, fixée sur un châssis de profilés métalliques. L’extrême finesse des lames de marbre pour filtrer la lumière. Ces panneaux sont déplacés par un mécanisme à poulie et contrepoids qui se déplace de haut en bas à travers des fentes dans les montants insérés. Pendant la nuit, petit panneau de la majeure haut et le bas se rejoignent pour cacher le module de façade partie vitrée. Les mouvements d’indépendance permet une variété de positions intermédiaires, peuvent profiter de la lumière et de clarté aux besoins du moment. Les positions des modules multiples contribuer à atténuer la rigidité de la composition visuelle.

Sur le dos répète la même composition de la façade.

La base du bâtiment est marqué par la transparence, grâce au commerce vitrage situé au rez de chaussée.

Structure

Béton.

Plans

Photos

L'architecure est mieux expliquée en photos

Rejoignez-nous sur Instagram !