CNIT – Centre des Nouvelles Industries et Technologies …

Remodélation architecte
Michel Andrault, Pierre Parat, Ennio Torrieri y Bernard Lamy
Ingénieur
Jean Prouvé
Ingénieur en structure
Nicolas Esquillan
Promoteur
SOCODEF
Année de Construction
1956 -1958
Rénové en
1978 - 2009
Hauteur
50m
Largeur
218m
Longueur
218m
Travée
217,93m
Ascenseurs
4
Emplacement
La Défense, Paris, France
Certaines parties de cet article ont été traduites en utilisant le moteur de traduction de Google. Nous comprenons que la qualité de cette traduction n'est pas excellente et nous travaillons à les remplacer par des traductions humaines de haute qualité.

Introduction

Le Centre des nouvelles industries et technologies, mieux connu sous le CNIT, est l’un des premiers bâtiments construits à La Défense. Son design audacieux stupéfié le monde et voûte avec une hauteur de 50m construit sur ​​un triangle équilatéral de 218m côté pourrait avoir couvert la place de la Concorde, Paris L’appel par le temps presse “travail du siècle” a été menée par trois architectes décerné le Prix de Rome, Robert Camelot et Jean de Mailly Bernard Zehrfuss

Initialement conçu comme un centre d’exposition pour l’industrie de l’outil et de la machinerie française, le bâtiment, le premier mètre carré de béton a été coulé sur le 8 mai 1956 a ouvert le 12 Septembre, 1958 par Charles de Gaulle, sur ceux généralement moments alors président France
Avec Grande Arche le CNIT est l’un des bâtiments les plus emblématiques dans le quartier des affaires de construction parisino.La a été réalisée par un consortium temporaire des entreprises appelé SOCODEF.

Situation

Le CNIT est l’un des premiers bâtiments construits à La Défense Paris commune de France
Au moment de sa construction, le quartier d’affaires de La Défense et le lieu n’a pas été choisi pour construire le pavillon était dans la rotonde de La Défense, sur le côté nord, où l’ancienne usine était située Zodiac Aerospace.

Concept

Le projet final

Les premiers projets ont été mis en œuvre pour le CNIT en 1954 compte tenu de l’abondance des données fournies par les architectes participant. Au cours de sa construction, le CNIT surpris par son audace. Sa haute toiture de 50 mètres construite sur un triangle équilatéral de 218 mètres de large pourraient couvrir la Place de la Concorde. Son architecture audacieuse symbolise le dynamisme et l’expérience de l’industrie française renaissante.

Le centre de convention a été conçu comme le catalyseur d’une moderne, ultra-efficace commercial et résidentiel couvrirait plus de 729 hectares entre Puteaux et Courbevoide, deux villages de la périphérie de Paris. gratte-ciel et inférieure à autour de la place centrale de 98 m de large et près d’une promenade longue de kilomètres qui relierait colline de La Défense avec la Seine bâtiments résidentiels ont été planifiées.

Espaces

Initialement conçu comme un centre d’exposition pour les machines et les outils de l’industrie française, actuellement, il travaille en tant que centre d’affaires et de congrès, mais abrite aussi des bureaux, des restaurants, un hôtel et des commerces de détail.

Réformes

” ‘1978’ ‘

En 1978, un bâtiment situé à proximité du CNIT couvrant la station de métro et un tiers de la place de la hauteur du bâtiment a été construit, de sorte que les accès caractérisés par des blocs rectangulaires dû être modifiés.

1,988

En 1987, il a été décidé que le grand centre français doit être réformé en profondeur, selon les époques et les centres internationaux, bien sûr sans toucher voûte de la plus grande autoportante du monde, malgré les années écoulées depuis sa construction. La réforme a été réalisée par les architectes Michel Andrault, Pierre Parat, Ennio Torrieri et Bernard Lamy, qui a déclaré Bernard Zerhfuss comme administrateurs.

Au cours de 1988-1989 l’espace couvert par le CNIT a été complètement vidé et rénové pour inclure 20,439 m² au lieu de les initiales de 9290 m². De la construction originale il a été voûte La structure interne, formée par le haut au niveau du sol et un niveau de sous-sol, a été radicalement modifiée, en ajoutant de nombreuses fonctionnalités et des espaces:

Nouvelle répartition

‘Niveau 0’

Au niveau 0 sur les structures futuristes des rues situées dans un fer à cheval autour d’un espace central déroulement et la maison la plupart de la superficie consacrée à bureaux. Ces espaces de différentes tailles, avec des façades décorées balconean de verre sur trois niveaux sur la Place Malraux, dans le centre de la Grande Coupole. La structure en forme de fer à cheval a «chemins» menant à l’accès correspondant à différents zonas.En de chaque côté de l’entrée principale de deux ascenseurs de verre extérieur et de l’acier se déplaçant à travers les guides d’un support circulaire en acier venant aussi des niveaux élevés. Fnac La société française dont le siège est dans la CNTI.

Sur ce niveau sont également divers services, restaurants, magasins et l’accès à l’hôtel Hilton, avec une façade dont les ventes se tourner vers la même place centrale.

‘Niveau 1’

Le sous-sol avec un distributeur paysager, est principalement occupée par la grande Convention and Exhibition Center, Centre d’affaires également. Un café, des magasins et des liens vers la station Grande Arche de La Défense, RER, bus, tramways, taxis et l’accès au parking de métro.

Dans le Palais des congrès du CNIT qui abrite les principaux bureaux français, ce qui en fait le plus grand centre de conférence et d’exposition en Europe, fonctionnant à la fois comme un magasin d’articles pour les membres du Congrès et visiteurs, il a été construit.

Le bâtiment dispose de 3 amphithéâtres, 21 salles polyvalentes, et plus de 17.000m² de surface d’exposition.

‘2009’

L’une des principales réformes du CNIT a été achevée à l’été 2009 avec l’augmentation de l’espace public réalisé avec la réouverture du rez de chaussée, qui contient maintenant la construction de nouveaux magasins et de restaurants. Au cours de ce travail, quelques-unes des caractéristiques de conception esthétiques 1988, y compris la suppression des poignées de porte triangulaires, qui copiaient la forme du bâtiment, ont été perdus et ont été changés pour des pièces plus modernes, bien que le reste du bâtiment n’a subi aucun changement significatif .

Structure et matériaux

Le bâtiment se distingue comme le plus grand espace clos, construit sous un tablier en béton sans aucun soutien. Il est l’un des édifices les plus remarquables de l’architecture moderne, construit en béton armé, avec un design double coque innovante avec des nervures internes.

Sa structure triangulaire repose sur trois points qui sont 218m distance (217,93m) entre eux. Le centre du toit se lève plus de 46m au dessus du sol à l’intérieur. Le plafond voûté impressionnant est totalement colonnes ou des poutres et des espaces soulevées à l’intérieur ne fournissent aucun soutien structurel, offrant plutôt l’apparence d’être pendu de la durée elle-même.
Élévations verre qui est le côté murs sont détenus par des sections très minces de l’acier inoxydable. Ces élévations conçus Jean Prouvé ont été classées comme monument historique et restauré lorsque le CNIT a été rénové en 1989.

Principes de construction

L’ingénieur Nicolas est inspiré voûtes nervurée gothique pour résoudre les problèmes structurels posés par le plafond triangulaire, tandis que Jean Prouvé, un ingénieur qui faisait partie du jury qui a choisi la conception des entrées pour le Centre national d’art et de culture Georges-Pompidou (CNAC) Oscar Niemeyer et Philip Johnson conçoit 3 façades, panneaux mobiles, le verre voûte afin qu’ils puissent développer si l’humidité.

Voûte

Voûte CNIT béton se compose arches autoportante, dans lequel le couvercle remplit le rôle à la fois de la structure. Cette structure prend appui sur trois points pilier piliers au niveau des coins d’un triangle équilatéral de côté de 218m, revêtement. Sa hauteur est de 50 mètres et couvre un volume de 900 000 m3, libre de toute charge ou un pilier.

Le principe de cette couverture était directement porter les efforts de plaidoyer sur les points de convergence des directions, qui est, en suivant le chemin de moindre résistance. La structure peut être décomposé en une série de arches contiguës dont la forme est triangulaire dans le plan.
arches balance voûte à sa base sur pilier piliers et au sommet par un arrêt sur arches plutôt d’une part et le tympan de l’autre partie qui dirige les efforts vers la zone arches toit. Ce tympan a été spécialement renforcé pour permettre des efforts de canalisation sont équilibrés ensuite symétrie. Les trois façades réagissent dans la direction perpendiculaire à la membrane du tympan fermeture du centre de la coupole.

Âmes et les tympans entre les deux coques couvrent

Ces caractéristiques ont été utilisés pour construire voûte en trois phases successives. La première phase était de construire la forme d’une étoile à trois branches, visible depuis le dessus. Une deuxième phase a ensuite construit également formé par trois éléments, un dans chaque avant et continuer le long de la précédente, et de même pour le troisième, éliminant échafaudages en utilisant uniquement des pilier piliers et tympan clé. Chaque fois que l’une des phases est maintenue par lui-même, échafaudages déplacer pour construire la prochaine.
Cette méthode de construction permet de réduire la quantité d’échafaudage pour le coffrage construction de toit en béton armé. En outre, l’usine principale située à 12 m au dessus du sol réduit le volume de construire. Sans ces paramètres, il aurait fallu environ 1000 km de tubes métalliques seulement pour l’échafaudage.

La particularité de la toiture du CNIT est la structure qui contient en fait deux coques en béton armé avec un espace de 1,80 m entre eux, comme l’étage principal. Une étude approfondie de la déformation critique démontré qu’une structure de ce type disponible la sécurité requise.

Rez-de-

Pièces triangulaires préfabriqués

Les 14 premiers mois ont été consacrés construction des usines, qui ont aucun fondement commun arc de sorte qu’il pourrait bien fonctionner indépendamment. L’étage principal du CNIT était de 12 m au-dessus du sol et former deux plaques triangulaires équilatéraux avec une superficie de 11.000 m². Réformes urbaines tard quitté le premier étage du centre au niveau de l’esplanade en plein air de La Défense.

Comme la couverture, l’étage principal est en fait composé de deux plaques qui se chevauchent, le Top 8 cm d’épaisseur et 6 cm en dessous, séparés entre eux de 1,80 m, reposant sur pilier piliers formant une grille triangulaire équilatéral côté 18m. Ces éléments d’appui au sol sont de 10 m de haut et 80 cm de diamètre à la base. Ils sont ancrés dans les fondations en béton formés par des tranchées 6 mètres de profondeur et d’un diamètre de 1,40 m, reposant sur une marne calcaire. Ce dispositif permet d’augmenter la résistance globale et de cacher les différents systèmes techniques pour assurer le bon fonctionnement des expositions. En outre, la gamme de 1,80 m permet à un homme passage à maintenir la structure debout.

Chaque triangle équilatéral de 18 mètres côté est constitué de 9 plus petit, la main 6m, préfabriqué. L’utilisation d’éléments préfabriqués a permis de supprimer 85% de coffrage nécessaire si elle avait déversé “in situ”. Les poutres principales reliant les extrémités fixes dans chacun de ces groupes de plaques triangulaires qui reposent sur la base des faisceaux intermédiaires ou des faisceaux qui se coupent le triangle de 18m dans trois directions données par les côtés des triangles.

Béton

Pendant la construction du CNIT, l’analyse de la résistance du béton utilisé était primordiale. La résistance doit être plus grand que celui subi tension lorsque la charge est mis. Il a été estimé que, pour la solidité nécessaire du bâtiment, son toit et le plancher dans des efforts concrets triangulaires devraient supporter 430 kg / cm2 à 90 jours résistances, donc des échantillons de chaque livraison de ciment et de béton ont été prises pendant construction. Les contrôles ont montré que la résistance du mortier et du béton augmenté avec le temps pour atteindre la résistance nécessaire.
La composition du béton pour voûte 560 kg de sable, de ciment 400 kg, 166 litres d’eau 1200 kg: établie comme suit, par 1m3: Gravel. Au total pour la construction en béton armé 37.100m3 CNIT ont été utilisés, dont 6070 étaient pour la voûte.

Dessins

Photos

Photos WikiArquitectura

Autre

Photos récentes (#cnit)

cnit