Bibliothèque nationale de France

Année de Construction
1995
Hauteur
80 m
Emplacement
Paris, France
Certaines parties de cet article ont été traduites en utilisant le moteur de traduction de Google. Nous comprenons que la qualité de cette traduction n'est pas excellente et nous travaillons à les remplacer par des traductions humaines de haute qualité.

Introduction

Le 14 juillet 1988 Le Président de la République française François Mitterrand a annoncé son intention de construire à Paris la bibliothèque la plus moderne du monde, sous le nom de «grand projet de l’État.”

Ainsi, au début de 1989 a lancé un concours sur invitation, avec la participation de 244 architectes de renommée internationale: le comité de l ‘«Association pour la Bibliothèque de France” sélectionné une vingtaine de projets, dont quatre seulement ont été soumis à attention du Président Mitterrand.

Il est l’œuvre de Dominique Perrault, Jan Kaplicky, James Stirling et Philippe Chaix.

Enfin, le jury a choisi à l’unanimité le projet de Perrault française, qui n’avait alors que 36 années grâce à la commande obtenue pour la nouvelle bibliothèque, la notoriété jeune architecte bientôt atteint

Situation

Le complexe de bâtiments se pose dans la partie orientale de la capitale française, sur les rives de la Seine: l’apparence austère et grandiose se combine parfaitement avec le contexte urbain dans lequel il se trouve.

Concept

La force de ce travail est la nature radicale de sa proposition. Perrault crée une grande place centrale délimitée à ses angles par quatre hautes tours en forme de dièdre. Dans ces divers dépôts situés tours de livres, tandis que les espaces publics, salles de conférences, auditoriums, etc. sont situés au-dessous et sur les côtés de la place centrale. La proposition prévoit un critère d’investissement littérales enterrer livres et d’augmenter les salles de lecture de hauteur, ce notamment à la Bibliothèque nationale de Clorindo Testa.

Perrault réussit à transformer sa proposition un certain nombre de cibles urbaines et symbolique. Les quatre tours contenant des livres ont à leur tour en forme de quatre livres ouverts contenant l’espace central, produisant ainsi l’identification analogique entre la forme et le contenu qui transforme le bâtiment en une allégorie lisible dans toute la ville massif.

Tournez l’espace que ces tours et des ensembles de fondation contient un havre de paix au milieu de l’agitation urbaine, ce qui le rend particulièrement adapté à la lecture invitation. Même dans l’espace en créant un carré vert contribue à créer le sentiment d’cloître couramment associé à la méditation et à la lecture.

Espaces

Travail de Dominique Perrault est caractérisée par quatre tours d’angle de 79 m chacun symboliquement correspondant à quatre livres ouverts. Chaque tour a un nom:

  • Tour des temps
  • Tour des lois
  • Tour des numéros
  • Tour des cartes

L’espace central délimité par les quatre corps, est occupé par une immense place.
A l’intérieur des environnements de construction se produire en séries, avec une identité forte, tellement de choses à faire bonne impression sur l’esprit du visiteur.

Trouver une salle de lecture ouverte au public, contenant 1600 places de lecture et une réservée aux scientifiques et aux chercheurs, équipés de plus de 2000 places d’études.

L’observateur éprouve une première séparation du reste de la ville, va un long escalier en bois qui part du sous-sol de la bibliothèque.

Le long des côtés les plus courts du site, flanqué de la section en treillis métallique n’est pas très élevée formé par des boîtes fermées et recouvertes de vignes supports en aluminium. Ce sont ces structures qui marquent le passage de la ville animée de base à vide, tout en offrant un abri contre le vent. Toutefois, en correspondance avec les côtés les plus longs, seule la vue est sertie par les poutres du pont de la rue Jardin: l’esplanade devient un espace scénique large et profond, dont les limites sont marquées par les volumes imposants et sobre tours.

Les tours sont introduits dans la cavité de la Rue Jardin des rideaux sur leurs guides, comme si cette approche pourrait être modifiée en continu avec une simple avance vers l’avant ou vers l’arrière.
Une paroi en pente et brames d’acier revêtues, qui s’élève au-dessus du plan de la plate-forme avec un profil triangulaire, indiquant le chemin qui va de la partie supérieure du coeur de la bibliothèque.

Matériaux

Ses projets se caractérisent par l’absence de décoration, l’importance accordée à l’environnement urbain et un penchant pour l’utilisation de surfaces métalliques, murs de béton et de verre. Ce dernier est largement utilisée car elle permet translucide et léger à la réalisation de bâtiments volume élevé de capturer sa conception de antiarquitectura.

Les gaines de verre sont prévus pour les tours de filtres solaires, produisant un effet de réfraction de la lumière à travers des prismes de cristal

Plans

Fotos