Athénée Théâtre Louis-Jouvet

Conçu en
1893
Année de Construction
1894
Rénové en
1996
Capacité
Sala principal: 570 espectadores. Sala secundaria: 91 espectadores
Emplacement
Paris, France
Certaines parties de cet article ont été traduites en utilisant le moteur de traduction de Google. Nous comprenons que la qualité de cette traduction n'est pas excellente et nous travaillons à les remplacer par des traductions humaines de haute qualité.

Introduction

Front Éden Théâtre

Le théâtre dont nous jouissons aujourd’hui est né d’une partie d’un, Eden Théâtre plus. Inauguré le 17 Janvier 1883, ce bâtiment est nommé d’après laquelle il a été directeur 1934-1951, Louis Jouvet aujourd’hui. Le bâtiment d’origine a été construit par William Klein et Albert Duclos dans un style Art nouveau d’inspiration orientale. Théâtre Eden a été choisi pour la première Paris des travaux de Lohengrin de Richard Wagner 30 Avril, 1887.

Entre 1890 et 1893, le théâtre a été nommé Grand Théâtre et avait 4.000 emplacements. Ceci a été partiellement démoli en 1893. Après que les Stanislas Loison en 1893, Paul Fouquiau en 1894, ils ont aménagé une salle pour 570 personnes dans le hall de l’ancien théâtre. Alors que la démolition de l’ancien théâtre Éden a poursuivi son processus de sorte que les autorités pensaient de la fermeture de la nouvelle salle par un incendie ou d’un accident. Cependant, la chambre a réussi à garder ouverte en réduisant les risques que comportent la création d’un corridor temporaire, douze mètres de long entre le théâtre et la démolition des sites, qui se jettent dans la rue Boudreau. A la fin des travaux de démolition de l’ancien bâtiment et la construction de la nouvelle salle à la suite de ces changements, le bâtiment a été rebaptisé le Théâtre de la Comédie Parisienne, après le magasin local qui avait fermé dix ans avant l’ouverture ses portes le 31 Décembre, 1894. Il était dans cet espace que le travail de Salomé d’Oscar Wilde, écrit à l’origine en français, le 11 Février 1896, avec une mise en scène signée par le groupe de théâtre Lugné-Poë a été libéré.

Le théâtre a été rebaptisé le Théâtre de l’Athénée en 1896, comme indiqué sur sa façade. Pendant quarante ans, il était le seul établissement au vaudeville spectacles, comédies et mélodrames.

Cependant, il a fallu attendre les années trente que le théâtre a atteint sa période de splendeur maximale. Il est venu de la main de Louis Jouvet directeur (de 1934 à 1951), de recréer dans ce lieu la plupart du travail de Jean Giraudoux, à commencer par l’Tessa Novembre 14, 1934, et de Corneille et de Molière classiques tels que L’école des femmes, qui a Jouvet a joué le rôle d’Arnolphe.

Jouvet avait comme partenaires le peintre Christian Bérard et Pierre Renoir, qui a assumé le poste de directeur artistique et avait travaillé comme un acteur sous son commandement.

Après la mort de Pierre Renoir Jouvet qui prendrait soin de la direction du théâtre en 1951. Après lui administrateurs Grammont et Françoise Françoise Spira en 1962.

Une autre époque importante dans l’histoire de ce théâtre est venu de la main de directeur Pierre Bergé, qui entre 1977 et 1981 est entré dans la petite pièce, appelé Christian Bérard, des espaces pour des spectacles de théâtre, en plus de contribuer à cette grande voix de l’époque Lundis Musicaux avec la série. Il a également produit des œuvres avec Antoine Vitez, Jean Marais, Pierre Dux, Delphine Seyrig, Peter Brook, Jean Vilar, Claude Régy, Matthias Langhoff, Pierre Brasseur, Maria Casarès et Jeanne Moreau, certains des mêmes auteurs.

En 1982, Pierre Bergé a vendu le théâtre à l’État pour le montant symbolique d’un euro. Avec la supervision du ministère de la Culture et de la Communication Josyane Horville il a pris l’adresse du centre. Après que Patrice Martinet, fondateur du festival d’été, il a dirigé à partir de 1993.

En 1995, théâtre de l’Athénée-Louis Jouvet a été déclaré monument historique national en 1996 et est devenu un renouvellement de leur initiative conjointe de Patrice Martinet misant sur le centenaire du nouveau théâtre. Ce travail est axé non seulement sur la restauration de l’architecture et de la décoration, mais aussi dans la modernisation des installations pour réaliser des performances dans les meilleures conditions possibles et conduire à la construction du XXI siècle. Les travaux comprenaient:

undefined
  • La restauration de la façade, y compris la restitution et la disposition originale de ses éléments que d’un balcon du premier étage du bâtiment.
  • Amélioration de la sécurité et de contrôle d’accès du public. Également des installations.
  • La reconstruction totale de la boîte de scène.
  • La restauration dans la grande salle et les couloirs de la décoration et revêtements, et de restitution dans la grande salle d’éléments pré-existants dans l’éclairage, des salles de bains et dans la fosse d’orchestre.

Au début du XXI siècle, le Théâtre de l’Athénée a recréé des œuvres d’opéra, de musique et de comédie que Le docteur Ox (2003), Ta Bouche (2004), Toi ce moi (2005) et Banquier Arsène Lupin (2007).

Situation

Le théâtre de l’Athénée est situé au numéro sept, rue Boudreau dans le neuvième arrondissement de la ville Paris France Le bâtiment donne sur la place de l’Opéra Luois-Jouvet, qui doit son nom à qui était le directeur de théâtre entre 1934 et 1951. Dans la proximité d’autres bâtiments emblématiques Paris que l’Opéra Garnier, Printemps ou Galeries Lafayette Les stations de métro les plus proches sont Havre-Caumartin, Opéra et la Madeleine.

Concept

Le nouveau théâtre montre les changements dans la conception des espaces de performance qui se produit à la fin du XIXe siècle. Face aux grands établissements de l’époque impériale du siècle, avec la démolition du théâtre Eden cède la place à la création d’une atmosphère de plus petites dimensions. En outre, le couloir créé initialement pour séparer la nouvelle pièce de la portée de démolition de ce qui précède, pour créer un espace de transition entre l’espace public extérieur et l’intérieur est utilisé. De cette façon, un gradient d’environnements est atteint de l’agitation de la rue principale, le lieu de rassemblement, pour passer au foyer du théâtre lui-même et, enfin, à la salle où le spectacle a lieu. Cette diminution de la taille de l’espace est également donnée dans cette ornementation. Orientalisme mode début du XIXe France a émergé de la campagne de Napoléon en Egypte, entre autres choses, conduit à un classicisme, plus austère dans les espaces d’entrée de théâtre, qui révèle cependant tout sa splendeur dans la grande salle.

Espaces

Théâtre intérieur Éden

Le théâtre original était un grand bâtiment décrit à l’époque comme «prodige de l’originalité, de la magnificence et de confort.” Il a été caractérisé par un mélange de style de temple hindou et le bazar des Mille et Une Nuits, totalement exotique. Sa façade était symétrique. Ce composée de trois étages parmi lesquels se trouvait le premier et le maître avec grand balcon central. Les extrémités des tours de façade ont été complétés par l’inspiration hindoue richement décoré. Les fenêtres ont été caractérisées par des arcs lobés situés dans des cadres rectangulaires. La partie centrale de la façade a été couronnée par un ensemble de fenêtres que rechargée dans la décoration que les tours des extrémités.

Dans la salle principale du théâtre pas loin derrière en termes d’ornementation. Arcs lobés air arabe également accompagné ici colonnes exotiques et de définir le haut de la salle. En outre, la scène était prête pour des formes arrondies et concaves comme des arcs. Une balustrade couru à l’étage. La décoration de la chambre avait sculptures représentant des figures humaines et animales exotiques. Théâtre Eden avait un dôme dans le hall principal qui a été décoré avec des motifs indiens en rouge, noir et marron. Enfin Suspension du centre a également montré un design extravagant qui ressemblait à quelque chose d’un voyage à l’est.

théâtre façade Aténée

Après les transformations des années nonante du XIXe siècle, le théâtre fermé mais pas disparu. Le nouveau théâtre était plus petit et plus intime. Face à la grandeur de l’Eden Théâtre, cette nouvelle chambre avait l’attrait de la proximité et Avenia plus avec les mœurs et la mode de la fin du XIXe siècle. En 1896, il est devenu la dernière transformation du nouveau théâtre, plaçant le hall d’entrée à la Place de l’Opéra, cet devenant ainsi le premier hall du théâtre. Avec ce rôle, rue Square de l’Opéra personnes à l’écart de l’agitation de la rue principale et introduites dans les nouvelles représentations salon confortable et intime.

La façade du nouveau bâtiment affiche son nom dans une inscription sur la fenêtre du premier étage. L’entrée est encadrée par un auvent de fer et de cristal accueille les visiteurs. Il dispose de deux portes de fer qui sont accompagnés par des signes de représentations qui ont lieu à l’intérieur. La façade est assez sobre dans son ensemble, sauf pour certains décor de pierre sur le rez de chaussée et colonnes qui accompagnent les deux prochaines étages. Tant le premier et deuxième étage ont de grandes fenêtres. Ceux-ci comprennent l’étage principal à être fait de bois, contrairement au reste de la façade. Il a une forme sinueuse et modernistes avec une composition symétrique dans son centre surmonté par le visage d’un ange et d’une guirlande de fleurs.

Intérieur de la salle principale

De l’entrée au niveau de la rue, les visiteurs peuvent aller aux entrées du public ou à l’escalier menant aux différents étages du bâtiment. La première entrée de l’étage se distingue par sa couleur jaune qui imprègne tout l’espace de style classique. La réception est accompagnée d’un ensemble de tables pour accueillir les participants au début de chaque représentation. Cet espace est décoré avec des miroirs et a une double hauteur, à laquelle on peut regarder à partir de la galerie supérieure. De là sont les différentes portes de la grande salle. Dans les couloirs courbes qui traversent le périmètre de la pièce, il est également à la disposition des agents de vestiaire.

La grande salle du théâtre brille par sa couleur dorée qui souligne sièges grenat. Les 570 sièges sont répartis entre les étals et les boîtes, un amphithéâtre et un paradis de deux étages. L’intérieur est richement décoré de verdure et de guirlandes détails modernistes ailleurs figures féminines. Le toit est constitué d’un ciel peint percé par neuf rayons dorés ornementaux rayonnant à partir du grand lustre central. La scène est définie par un cadre fleuri dans le centre est un bouclier avec l’initiale accompagné de deux anges et roses.

Vidéo

Dessins

Photos

Photos WikiArquitectura (Diciembre 2015)

Autres Photos

Photos récentes (# athénéethéatre)

athénéethéatre